Collonges La Rouge – 28/09 — 03/10

Les Photos de Pascal, Christophe, Michel et Polo (144 photos) (derniers ajouts le 30/10)

 

Jeudi : Nous  sommes 4 motos (2 duos Jacques et Maryvonne ; Laurent et    et 2 solos, Michel B et Polo) à prendre la route ce Jeudi matin à 8h03 ; Temps sec, route légèrement humide après les ondées de la nuit, température assez fraiche. Première pause à Pontyvy où nous retrouve Denis venu directement de son 22. On reprend la route, à 5 motos, ça roule bien : La pause midi au Buffalo grill à St-Géréon…on est déjà dans le 44, près d’Ancenis Repas moyen, accueil étonnant ! à 16h30, nous faisons une nouvelle pause à Doué la Fontaine, pour arriver à la destination de cette 1ere journée VOUILLé près de Poitiers vers 18h….Repas au restaurant dépendant de l’Hotel..très bien. Couché à 10H car nous ne trouvons pas un seul bar ouvert dans ce patelin !

Vendredi matin, départ 9h…il fait déjà très bon…la température sur les BM modernes affichera jusqu’à 29° dans la journée. Pause matinale à Confolens en Charente sur les bords de la Vienne, Repas de Midi en terrasse au soleil à St Yrieix (toujours en Charente) au pied d’une église médiévale que nous visiterons après le repas et où Denis ne pourra s’empêcher de tester l’accoustique de ce lieu sacré (c’est vrai qu’on l’a un peu poussé) gratifiant les 2 ou 3 visiteurs présents dans l’église d’un concert de 5mn gratuit !  Arrivée au Camping de Meyssac vers 16h…courses alimentaires rapidement au petit supermarché proche, et visite de Collonges la Rouge où les bars sont déjà malheureusement fermés à l’heure où nous voulons prendre l’apéro Grrrr ! Qu’à cela ne tienne, nous nous dirigeons vers Meyssac à nouveau où le patron du Café de la Paix (Ami de Julie, Guillaume et Jean-Luc) nous attendait avec Tapas et bonne humeur… mais on ne le savait pas et on va prendre l’apéro chez son concurrent à quelques mètres de là !… il nous traitera de Blaireaux tout le WE ! …. Pascal et Françoise venus en voiture nous rejoignent pendant l’apéro… De retour au Camping, il est temps d’allumer le barbecue avant qu’il ne fasse nuit et qu’on ne voit plus ce que l’on cuit…mais trop tôt car on a un peu oublié qu’on a un gros bloc de foie gras offert à notre arrivée par Guillaume et Julie…Excellente soirée en terrasse du Mobile Home.

Samedi matin, avant même de sortir du lit, on entend la pluie sur le toit du mobile home ; C’est râpé pour la ballade de ce matin. Jacques est allé de bonne heure à la boulangerie : Pain et viennoiseries nous régalent pour le petit déj sous l’auvent. Vers 11h la pluie cesse, mais c’est trop tard pour partir en visite dans la région ; du coup petites courses pour se faire des Spaghettis bolognaise à  midi préparées par Pascal. Les autres bretons arrivent en minibus vers 15h…Apm on se rend à la salle pour repérer l’endroit, préparer notre arrivée surprise du soir et donner un coup de main à la préparation et la décoration de la salle…mais Julie et Guillaume avaient déjà fait l’essentiel ! – Retour au camping ; petit nettoyage des motos ; préparation des drapeaux bretons…et on attend 19h – 19h30 le feu vert de Nathalie pour prendre la route (1km) vers la salle.

La surprise – 19h15 C’est bon, on y va – à l’approche de la salle, les Klaxons et les pots d’échappement que l’on fait vrombir doivent déjà succiter un étonnement chez Jean-Luc qui vient déjà il y a un1/4 d’heure d’avoir la surprise de voir que 35 personnes l’attendaient sur place alors qu’il pensait simplement faire un petit resto en famille restreinte. Les 5 motos entrent dans la petite courette qui jouxte la salle et nos regards cherchent Jean-Luc pour voir sa réaction. Pour ma part, je ne retiens que ses grands yeux ébahis quand il nous voit se garer devant lui avec une dizaine de Landivisiens supplémentaires qui nous suivent à pied. Le temps de descendre de nos machine pour lui souhaiter le bonjour, je n’ai pas vu de larmes (C’est pas le style de la maison !) mes les yeux sont tout de même bien brillants. – Avant d’attaquer l’apéro, on ramènera les motos au camping…c’est plus prudent de rentrer à pied dans la nuit !

La soirée se passera merveilleusement ; Repas excellent ; Animation assurée par un animateur guitariste ; Il y a tout ce qu’il faut en boissons… je crois pouvoir dire que nous avons mis une bonne ambiance. La tireuse à bière étant placée à côté de la porte de sortie, quelques fumeurs auront l’excuse de passer régulièrement devant…et comment ne pas s’y arrêter ! (je ne cite pas de noms…pas ici…pas plus que je ne citerai le nom du maillot jaune de la soirée…renseignez-vous auprès des participants ;-))   – Après le dessert, une soirée dansante et quelques bières de plus, nous prendrons le chemin du retour vers 2h30 du matin.

Dimanche matin, les réveils sont étalés entre 7h et 11h pour les derniers. Etonnant : on entendait des glands tomber avec fracas sur les toits des mobile home, même sur le nôtre qui n’est pourtant pas placé sous un chêne !!! je devine rapidement que les 2 lève tôt que sont Jacques et Michel ne sont pas étrangers à ce phénomène étrange ! Ils s’amusent comme des gamins de 5 ans à balancer quelques glands ramassés par terre sur les toits des mobile…d’abord un par un puis au bout d’un moment par poignées entières ! Ils en balancent aussi sur le toit du Fourgon de Pascal…sans savoir que Pascal et Françoise dorment en fait dans un mobile home !!   Vers 11h30 nous prenons toujours à pied le chemin du bourg pour aller au Café de la Paix où le patron qui était avec nous à la soirée nous attendait pour l’apéro. Il avait quitté la soirée vers 1h du matin, mais vu sa tronche, il n’est visiblement pas rentré directement ! (Nous apprendrons rapidement qu’il n’est rentré qu’à 5h30 pour se lever à 7heures !) Après l’apéro, direction la salle à nouveau, où Guillaume et Julie avaient prévu des magrets de canards (énormes !) qui seront préparés au barbecue par Jacques, Laurent et Pascal…..et il faut finir le 2eme fut de bière qui a été entamé la veille ! Fin d’apm, on rentrera au camping vers 18-19h pour régler la note auprès du gardien, puis encore apéro : on ne peut pas mettre tout le monde sur une terrasse de MH, on met donc plusieurs tables dans l’allée goudronnée, et l’on y finira la soirée par un casse croute avec tous les restes des différents mobile home rassemblés. Une averse viendra mettre un terme à cette soirée vers 10h – 10h30…il est temps d’aller récupérer un peu pour être en forme pour prendre la route du retour demain matin.

Lundi : réveil sous la pluie ; Petit déj ; nettoyage des MH ; on enfile les tenues de pluie et on prend la route vers 9h ; les deux voitures et le minibus prendront eux aussi la route quelques minutes après nous. Compte tenu de la météo, nous décidons de prendre l’autoroute jusqu’à Limoges pour plus de sécurité. Première pause à Oradour sur Glane…la pluie s’est arrêtée, mais nous préférons ne pas débâcher jusqu’à midi. Pause du midi à LA MOTHE ST HERAY ; on enlève les tenues de pluie pour aller au resto, on ne les remettra plus jusqu’à Landi. Resto sympa au décor datant de la moitié du siècle précédent. Sur une table à l’entrée de la salle du resto trône un vieux phonographe à manivelle  en 130 tours en état de fonctionnement. La patronne bien aimable nous fera une démonstration heureusement courte car le volume du son n’est pas réglable et le son assez criard qui sort de l’énorme corne nous casserait vite les oreilles. On reprend la route vers le Nord avec un arrêt à CERIZAY pour arriver vers 18 h à CLISSON (au sud de Nantes). Hotel BEST WESTERN face au vieux Château de CLISSON de l’autre coté de la rivière : motos mises à l’abri dans une cave ; Les chambres sont très agréables ; la douche chaude fait du bien ; On se rend à pied vers le château et l’on dinera au Restaurant Hotel de la Gare seul ouvert en ce Lundi soir (avec le resto du Best Western où l’on aurait pu manger aussi). Une dernière petite bonne bière au retour à l’hotel et dodo pour la dernère nuit de notre périple de 6 jours.

Mardi : départ vers 9h30…une petite pause juste pour faire le plein, on roule jusqu’à 11h30 pour arriver à REDON ; Le temps d’une petite collation en terrasse, on décide finalement de manger sur place, Laurent connait un resto sympa sur le port (Eh Oui, bien qu’à une 40taine de km de la mer  dans les terres, il y a un port à Redon ; La Vilaine est navigable jusque là). Effectivement on y mangera bien encore une fois. Après-midi, pause à LOUDEAC où l’on dit au revoir à Denis, ainsi qu’à Laurent et Monique qui nous quitteront à Carhaix pour rejoindre Brest par la voie express. Il est vrai qu’à ce moment là, on a hâte d’être rentrés….ça ne nous empêchera pas de passer par chez Dan à l’arrivée à Landi ! Après 6 jours passés ensemble, on ne va tout de même pas se quitter d’un simple signe de la main sur nos motos.

Pour ma part, c’était la première fois que je partais si loin et si longtemps à moto ; j’en garderai un excellent souvenir et courant 2018, je disposerai de beaucoup plus de temps pour ce genre d’odyssée, je pense que je serai partant pour la prochaine. Quelques idées ont déjà été évoquées par les uns ou les autres.

Polo

PS : Pour ceux qui en ont, n’hésitez pas à me transmettre vos photos

 

1 réflexion au sujet de “Collonges La Rouge – 28/09 — 03/10

Les commentaires sont fermés.